Catégories

Quel est le rôle d’un chef comptable ?

Quel est le rôle d’un chef comptable ?

Temps de lecture : 6 minutes La plupart des activités comptables sont normalement sous-traitées à des cabinets comptables. Mais lorsque le volume d’affaires de l’entreprise le justifie, l’établissement d’une division comptable est nécessaire. A la tête de ce département, le comptable directeur ou chef comptable qui assume la responsabilité du bon déroulement des activités liées à la comptabilité de l’entreprise.

De concert avec le chef de l’administration et des finances (DAF), l’administrateur des comptes joue un rôle clé dans l’organisation avec des tâches qui peuvent varier en fonction de la structure. Doté d’un salaire égal à ses fonctions, l’exercice de la profession de gestionnaire comptable nécessite des diplômes et une expérience significative.

A voir aussi : Comment assurer la croissance de l'entreprise ?

Quel est le rôle d’un gestionnaire comptable ?

En raison de l’étendue de ses compétences, le comptable peut assumer plusieurs rôles en fonction de la taille et de l’organisation de l’entreprise. Cependant, il conserve certaines fonctions de base.

Le tâches fondamentales du directeur comptable

Le responsable comptable a pour rôle de superviser les équipes comptables d’une entreprise. Le plus souvent avec une délégation de pouvoir en tant que directeur, il joue le rôle de chef d’équipe en définissant les directions principales du service. Son rôle peut être organisé autour de 3 axes :

A lire aussi : Comment se faire connaître localement ?

  • le contrôle juridique de la législation fiscale et comptable ;
  • Mise en place d’outils et de processus pour établir régulièrement les comptes de l’entreprise ;
  • la publication et la vérification des comptes de l’entreprise.

L’ objectif principal du service comptable est d’établir les résultats comptables et fiscaux de l’entreprise. Si l’imposition des sociétés suit en principe les règles de la comptabilité générale, de nombreuses dispositions juridiques tendent à prévoir un traitement fiscal différent pour certaines opérations, y compris le traitement de l’amortissement.

La surveillance fiscale des lois financières est un élément clé de l’établissement de documents comptables conformes à la fiscalité exigences :

  • déclaration de TVA ;
  • groupement fiscal pour l’établissement de l’impôt sur les sociétés (bilan, compte de profits et pertes, annexe, tableau d’amortissement…)
  • ; UVA ;
  • CFE ;
  • DAS 2…

En plus de ses fonctions de comptable d’entreprise, en tant que gestionnaire de service, le gestionnaire comptable est responsable du fonctionnement efficace du service comptable de l’entreprise. Bien qu’il s’agisse d’une fonction de support loin de la chaîne de valeur de l’entreprise, la productivité des services, y compris la réduction des coûts, est essentielle. À ces fins, le titulaire est responsable de mettre en œuvre des processus efficaces pour assurer la fluidité et la bonne collaboration au sein du service comptable.

Ainsi, le gestionnaire comptable sera le premier intéressé par l’utilisation d’ERP (logiciel de gestion d’entreprise) ou la mise en œuvre de processus de facturation dématérialisés.

Il joue donc le rôle de chef d’équipe assurant la pérennité de son service et la bonne exécution du directives émanant des représentants de l’entreprise.

Fonctions supplémentaires de la gestion comptable

Selon la taille et la nature des activités de l’entreprise, les tâches du gestionnaire comptable ne sont pas les mêmes. En effet, le service comptable est certainement la première fonction de soutien financier d’une entreprise. Mais d’autres tâches peuvent être transférées à des services plus spécialisés. En tant que fonction de soutien polyvalente, le gestionnaire comptable ou le chef comptable joue un autre rôle au sein de l’organisation. Il assume certaines compétences normalement consacrées aux ressources humaines, juridiques et financières.

La gestion de la paie, par exemple, peut être approuvée par le service comptable dans son ensemble. Mais lorsque l’entreprise dispose d’un hub RH, ces compétences peuvent être partagées ou entièrement transférées au département RH. L’administrateur des comptes et son ministère ne conserveront alors que la partie d’exécution du paiement conformément aux bulletins de paie préparés par les Ressources humaines Direction.

De même, le comptable peut, dans le cadre de ses fonctions, concurrencer le responsable administratif et financier (DAF). En effet, sa proximité avec les chiffres clés lui permet d’avoir une vision claire de la situation financière de l’entreprise. Par défaut, la direction comptable sera alors le département responsable de l’établissement de la stratégie financière de l’entreprise. Nous trouvons ensuite à sa tête un gestionnaire comptable et financier.

Enfin, le chef comptable peut se voir attribuer certaines compétences juridiques, notamment en droit des sociétés, dont les liens sont relativement proches de sa mission comptable. Dans l’accomplissement des tâches d’avocat d’entreprise, le comptable conseille la direction générale sur les différents arrangements des sociétés, les documents juridiques à établir tout en assurant le respect des dispositions légales de la société.

Mais d’une certaine taille, le service comptable n’a plus les ressources nécessaires pour mener à bien toutes ces missions. Par conséquent, commun sens implique l’utilisation de ressources spécialisées. La direction comptable doit alors être débarrassée de ses obligations supplémentaires pour créer des services plus spécialisés. Cela se traduit par une meilleure qualité dans la performance des différentes missions d’appui. En outre, il existe une hyper spécialisation de chaque service dans ses propres domaines d’expertise.

Le comptable, en tant que chef de département, revient donc à ses responsabilités essentielles, mais jouera ensuite un rôle majeur dans la collaboration interservices, notamment en raison de l’interdépendance des fonctions de soutien et de son rôle central dans la production de données financières.

Salaire et formation : comment devenir un gestionnaire comptable ?

Quelles formations ?

L’ exercice de la profession de gestionnaire comptable nécessite des conditions préalables à la formation initiale. Le plus souvent, les directeurs comptables détiennent un diplôme :

  • Comptabilité supérieure et gestion (DSCG) ;
  • Expertise comptable (DEC) ;
  • plus élevé école de commerce (ou de gestion) niveau 1 ;
  • ou un diplôme universitaire du CCA (comptabilité, contrôle, audit).

Mais ces diplômes témoignent d’une expertise théorique pour l’exercice de métiers liés à la finance et à la comptabilité. Cependant, le rôle de gestionnaire comptable implique une expérience significative dans l’entreprise et l’exercice préalable de certaines responsabilités. En outre, il semble important de démontrer d’excellentes qualités managériales.

Quel salaire ?

En raison des responsabilités assumées, de l’expérience et des compétences nécessaires, un comptable gagne en moyenne 60 000 euros bruts par an. Ce salaire peut varier à la hausse ou à la baisse selon l’entreprise.

Quelles sont les différences entre un comptable et un DAF ?

Un directeur administratif et financier est une fonction hautement spécialisée de l’entreprise. Bien que proche du comptable dans ses responsabilités, le DAF n’a pas la tâche d’élaborer les différents documents comptables de la société.

Le rôle du DAF est d’aider les dirigeants à prendre des décisions. Il met ainsi davantage en avant les conséquences financières des différents choix proposés. Entre autres choses, il agit en tant que gardien de la bonne gestion de l’entreprise. Il assure sa rentabilité et la gestion de trésorerie (trésorier), en l’absence d’un trésorier.

Ainsi, à l’instar du gestionnaire comptable, le directeur administratif peut avoir des tâches normalement consacrées à d’autres services selon la façon dont l’entreprise est organisée.

Quelles sont les différences entre un gestionnaire comptable et un trésorier ?

En principe, rattaché au service comptable, le trésorier a pour mission de gérer les disponibilités de l’entreprise. Il s’agit donc normalement de l’une des responsabilités du comptable. Mais la taille de l’entreprise et l’ampleur de ses missions lui incombent de déléguer cette mission.

En étroite collaboration avec les agences bancaires, le trésorier a normalement une délégation de pouvoir bancaire pour gérer les comptes de l’entreprise. À ces fins, il passe les ordres de transfert pour payer les fournisseurs. Avec le CIO, il s’agit donc d’une fonction particulièrement importante pour la lutte contre la fraude financière et les escroqueries d’entreprise (arnaque RIB, fraude présidentielle…).

POINTS À RETENIR

  • Les principales tâches du comptable sont les suivantes : effectuer un suivi juridique ; mettre en place des outils et des processus pour établir les comptes de l’entreprise ; éditer et vérifier les comptes de l’entreprise.
  • Les diplômes décerné par les comptables démontrent une expertise théorique. Cependant, le rôle de gestionnaire comptable en raison des responsabilités exercées implique une expérience significative dans l’entreprise et d’excellentes qualités managériales.
  • Contrairement au directeur comptable, le rôle de DAF n’est pas de préparer les différents documents comptables de l’entreprise, mais d’aider les gestionnaires à prendre des décisions en mettant en évidence les les conséquences financières des différents choix proposés.
  • Il est responsable du fonctionnement efficace du service comptable de l’entreprise. En outre, il met en place des processus dématérialisés tels que la facturation ou l’utilisation d’ERP qui l’aident dans ses tâches.
  • Trustpair aide les responsables comptables et les départements en automatisant certaines de leurs tâches de base fastidieuses et fastidieuses. La solution offre de nombreuses fonctionnalités. En particulier, il permet à toute l’équipe financière de vérifier l’identité de tiers et de contrôler la chaîne de paiement.

Articles similaires

Lire aussi x