Catégories

Quels sont les ressources et les moyens pour chercher un emploi ?

Quels sont les ressources et les moyens pour chercher un emploi ?

Vous êtes déjà aux Émirats arabes unis et souhaitez donner un nouveau tournant à votre carrière professionnelle ou, tout simplement, êtes-vous à la recherche d’une expérience internationale et Dubaï semble être l’endroit idéal pour vous ? Une fois la décision prise, vous vous posez tout un tas de questions : comment vais-je le faire ? Dois-je commencer ma recherche d’emploi depuis la France ? Quels profils recherchez-vous ? Les conditions de travail à Dubaï ? Ne cherchez pas plus loin, nous avons rencontré deux directeurs des ressources humaines qui vivent à Dubaï depuis plusieurs années. Nous avons compilé pour vous toutes les informations utiles pour entreprendre votre recherche d’emploi le plus efficacement possible.

A lire en complément : Confiez le développement et la création de votre e-commerce

Alors que le marché du travail s’était légèrement stabilisé aux Émirats arabes unis en 2019, grâce notamment à de multiples projets immobiliers (Dubai Creek Harbour, The Heart of Europe, etc.) et à l’ouverture de nombreux hôtels prévus pour Expo 2020.La nouvelle pandémie de coronavirus et incertitude quant à la crise économique mondiale émergente, ont été le résultat direct de la contraction du marché du travail avec un gel de l’embauche planifiée ou des propositions salariales révisées à la baisse (de 15 à 20%). Le report d’un an de l’Expo Universal Expo 2020 risque également de modifier la création potentielle d’emplois liée à l’événement. Le FMI a révisé ses prévisions de croissance du PIB à -3,5 %* pour 2020, mais cette dernière pourrait passer à 3,3% en 2021 si la reprise économique mondiale est là. Les Emirats viennent de lancer un plan global de relance de 100 milliards de dirhams accompagné de diverses mesures visant à stimuler la croissance économique du pays.Certains secteurs particulièrement touchés par la crise — l’immobilier, l’hôtellerie, le transport aérien, les services ou les ventes — ont déjà considérablement réduit les salaires de leurs employés ou commencent à mettre à pied. D’autres,comme les technologies de l’information (TI), devraient mieux résister ou même continuer à recruter dans des domaines très spécifiques telles que l’intelligence artificielle, le commerce électronique ou la transformation numérique, qui s’est fortement accélérée avec la crise de Covid-19. Cela étant dit, la concurrence pour trouver un emploi reste difficile et devrait même s’intensifier post-pandémie 1. MARCHÉ DE L’EMPLOI À DUBAÏ , avec une forte concurrence internationale caractérisée par des profils avec un haut niveau de qualification, une bonne expérience et, disons-le, des réclamations salariales parfois bien en deçà de nos normes françaises…

* au 14 avril 2020

A lire en complément : Comment assurer la croissance de l'entreprise ?

marché du travail est actuellement morose en raison de Covid-19, certaines fonctions restent plus prometteuses. Tout d’abord, des experts en transformation numérique, que ce soit dans le secteur public ou privé, sont recherchés par les entreprises pour intégrer toutes les technologies numériques dans leur entreprise. De nombreuses fonctions de support sont également acclamées afin d’assurer la meilleure rentabilité possible de l’entreprise, tout en ayant une activité juridiquement et financièrement impeccable. Ainsi, tous les métiers autour conformité (conformité juridique), gestion des coûts, conseillers fiscaux ou analystes (data scientist) sont en vogue. Enfin, les entreprises préfèrent les profils déjà installés aux Émirats arabes unis avec une bonne connaissance du marché du Golfe et un niveau d’éducation relativement bon 2. LES PROFILS RECHERCHÉS Étant donné que le . Bien sûr, une bonne maîtrise de l’anglais, qui reste la langue de référence dans le monde du travail, est nécessaire. L’arabe peut être un atout supplémentaire sur votre CV, mais n’est en aucun cas indispensable. Si vous voulez avoir des conseils sur la façon de perfectionner votre anglais à Dubaï, lisez notre article : 5 conseils pour perfectionner votre anglais !

Avant d’entrer dans la phase de recherche active, nous vous conseillons de prendre le temps de bien préparer vos procédures. Ne vous précipitez pas, cette étape est essentielle si vous voulez que votre profil attire l’attention des recruteurs. — Dois-je chercher du travail à l’étranger ou déménager à Dubaï ? La grande question que tout le monde se pose est de savoir s’il faut déménager à Dubaï pour compléter votre recherche d’emploi. Il est important de savoir que vous avez le droit de séjourner sur un visa touristique sur le territoire des Emirats pour seulement 90 jours. En outre, le coût de la vie à Dubaï est élevé, vous aurez donc besoin d’un budget suffisant pour pouvoir vivre sur place. Nous vous recommandons donc de ne pas venir à Dubaï avant le début des premières interviews, car vous devrez peut-être quitter le territoire une fois les premiers sentiers terminés. En outre, il est courant que les postes de direction couvrent le coût de vos déplacements. Vous pouvez consulter nos prévisions budgétaires pour une seule personne pendant 3 mois. — La période de rechercheComme partout dans le monde, le moment le plus propice à la recherche d’un emploi à Dubaï se situeentre septembre et avril. Les mois de juillet et d’août sont moins favorables parce qu’il s’agit de la période de congé d’été et que de nombreux décideurs dans le processus de recrutement seront probablement absents pendant cette période. De même, pendant le mois de Ramadan, les jours ouvrables les entreprises sont réduites et le temps de recrutement peut donc augmenter. Il convient également de noter que décembre et janvier ne sont pas favorables en raison des congés et des validations budgétaires. Cela dit, il ne faut qu’une seule occasion qui peut se présenter à n’importe quel moment de l’année. Ne vous découragez donc pas si votre recherche a lieu pendant les mois les plus rughers ! — Le CV À Dubaï, vous ferez face àla concurrence internationale avec des profils hautement qualifiés et/ou qui sont prêts à travailler pour un salaire inférieur . Attention, il ne s’agit pas seulement de traduire votre CV du français vers l’anglais, mais aussi de le transformer en format anglo-saxon. De nombreux didacticiels sont disponibles, y compris « Career Express » sur youtube. Une fois votre CV prêt, nous vous recommandons de mettre à jour votre profil sur LinkedIncar de plus en plus de recruteurs et de chasseurs de têtes utilisent ce canal pour trouver le candidat qu’ils recherchent. — Offres d’emploi Comme en France, vous trouverez des offres d’emploi sur Dubaï surles sites classiques de recherche d’emploi , dansla section offres de LinkedIn et directement surle site Marques/Groupes dans la section Recrutement Carrières. Voici une liste non exhaustive de sites ou de portails qui faciliteront votre recherche : — Monster ; Bayt ; Gulftalent ; Naukrigulf ; Glassdoor ; Gulf Job Careers ; BAC Middle East ; Nadia ; Dubai Jobs. Notez que ce dernier paye. Le site du Conseil français des entreprises (FBC) propose également une section Emploi avec des offres. Vous avez également la possibilité de déposer votre CV dans la zone Candidat. Une sélection de curriculum vitae est envoyée trimestriellement sous forme de mini-CV à près de 1000 décideurs (recruteurs, DRH, GM…) généralement intéressés par les profils francophones. Si vous êtes étudiant ou diplômé, vous pouvez également compter sur la plateforme Olivpour postuler à des offres de stage ou des premiers emplois. Le principe est simple, une fois votre profil créé, Oliv vous mettra en contact avec des entreprises qui recherchent des candidats qui correspondent à vos compétences et centres d’intérêt. En parallèle, vous avez la possibilité de répondre aux offres d’emploi disponibles sur le site. Si vous êtes en France au moment de votre recherche d’emploi, n’hésitez pas à faire appel aux services du Centre pour l’Emploi — Mobilité Internationale. La branche internationale de Pôle Emploi offre des emplois dans le monde entier, mais fournit également des informations sur les procédures administratives et les informations pratiques (protection sociale, statut des salariés, etc.). — Réseau/réseautage Comme dans toute recherche d’emploi,la qualité de votre réseau est un atout clé et Dubaï ne fait pas exception à la règle. Si vous avez terminé vos études supérieures, nous vous recommandons de rejoindre le réseau des anciens de votre école et, compte tenu du nombre de résidents français à Dubaï, vous serez certainement en mesure de vous connecter avec un ou plusieurs anciens de votre école. Cela vous permettra d’avoir des informations plus précises sur le marché du travail dans votre domaine ou dans un secteur donné. Des soirées d’anciens sont régulièrement organisées par certains aînés. De même, si vous êtes un ancien V.I.E., il y a un club des Émirats arabes unis et les 200 membres se réunissent de temps en temps lors d’événements, en particulier au VIP Gala. Il existe également de nombreux réseaux de soutien mutuelà Dubaï pour vous aider dans vos efforts. Sur Facebook, le groupe Career Express entièrement dédié à la recherche d’emploi, vous permettra de trouver des réponses à vos questions, ainsi que des annonces d’emploi et des vidéos. Le French Business Council (FBC) organise le mardi français tous les premiers mardis de chaque mois, ce qui vous permet de rencontrer des contacts clés de la communauté d’affaires française à Dubaï. Enfin, si vous êtes déjà sur place au moment de votre recherche d’emploi, n’hésitez pas à assister aux différents salons ou événements liés à votre industrie : Forums thématiques ou conférences sont organisés tout au long de l’année par la FBC. Vous pouvez également vous rendre aux différents salons qui ont lieu au World Trade Center. Notez que si vous êtes une femme, il existe des réseaux dédiés au réseautage et à la recherche d’emploi, tels que Hopscotch ou le Dubai Business Women Council. — Coaching Il peut également être bénéfique de vous accompagner dans vos efforts. Il existe plusieurs types de coaching pour vous guider. Le BCF propose régulièrement des réunions gratuites d’information sur le marché du travail à Dubaï, ainsi que des ateliers RH , voir aussi notre article sur le recrutement BCF et des ateliers RH sur mesure. D’autre part, de nombreux entraîneurs recruteurs peuvent vous accompagner en groupe ou individuellement, que vous soyez sur place ou à l’étranger. Hamza Zaouali deName your Career offre, par exemple, différents types de services de« recherche d’emploi de coaching » , y compris :— rédaction et traduction de CV, — Profilage Linkedin, — soutien à la recherche, — préparation aux entretiens d’embauche, — négociation salariale, etc. Vous avez la possibilité de réserverune séance de consultation gratuite de 30 minutes sur le site. — Pratique 3. COMMENT CHERCHER DU TRAVAIL À DUBAÏ ? Si vous avez besoin de vous isoler pendant vos heures de recherche d’emploi, il existe de nombreux espaces de coworking à Dubaï. Découvrez également Letswork — le plus grand réseau d’espaces de coworking aux Émirats arabes unis dans notre article.

— Contrats Le contrat d’expatriation ou le contrat de détachement devient de plus en plus rare. De plus en plus d’expatriés s’installent à Dubaï sur un contrat local, c’est-à-dire qu’ils ne bénéficient plus de la protection sociale française et sont soumis à la législation nationale. Les entreprises peuvent proposer deux types de contrats locaux qui sont beaucoup moins protecteurs pour le salarié qu’en France : « contrat illimité » qui est un contrat indéfini et le « contrat à court terme » qui est une sorte de contrat, mais ce dernier peut être renouvelé autant de fois que nécessaire. Comme les lois évoluent constamment aux Émirats arabes unis, veuillez visiter le site Web du ministère des Ressources Humaines et de l’Émiratisation. Le gouvernement de Dubaï a récemment adopté une nouvelle loi applicable le 28 août pour le quartier DIFC, qui vise à améliorer le droit du travail dans ce quartier (congé de paternité de 5 jours, sanction pour discrimination…). Au-delà du contrat local, les jeunes qui souhaitent venir travailler à Dubaï peuvent le faire via deux formules . Certaines entreprises françaises proposent des stages de quelques mois pour venir travailler à Dubaï. Il n’y a pas de « stage » aux Emirates, de sorte que le contrat de stage sera établi entre l’étudiant et l’entreprise basée en France. Une autre formule très intéressante pour une première expérience professionnelle est le V.I.E. , car c’est souvent un bon tremplin pour prouver lui-même et être embauché plus tard dans l’entreprise. Vous trouverez toutes les informations pratiques sur ce contrat dans notre feuille de travail (à venir) : Commencez votre carrière à Dubaï grâce au V.I.E. — Le niveau de vie Les salaires à Dubaï sont généralement plus élevés et intéressants qu’en Europe et il n’y a pas d’impôt sur le revenu . Mais attention, les Emirats n’est pas un eldorado. Ces dernières années, il y a eu le départ volontaire de certains expatriés dont les salaires ne sont pas suffisants pour compenser les dépenses journalières. Le coût de la vie à Dubaï est élevé et les dépenses peuvent sembler infinies, en particulier pour les familles avec des frais de scolarité élevés. Pour vous donner une idée plus claire, nous vous invitons à consulter nos deux articles : Quel est le coût de la vie à Dubaï et Setting and Living in Dubai : tout ce que vous devez savoir.— Salaires et indemnitésComme indiqué ci-dessus, les salaires sont supérieurs à ceux offerts en France à postes équivalents. Pour la majorité des expatriés sous contrat local, la « base » représente environ 60 % du salaire et les « allocations » ou prestations (généralement logement et transport) environ 40 % du salaire . Mais cette répartition peut varier en fonction des entreprises et des règles qui s’appliquent dans la région où elles sont situées. Certains autres avantages, comme les frais de scolarité , peuvent parfois être couverts intégralement, mais le plus souvent en partie, par l’employeur et seulement à partir d’un certain niveau de responsabilité. L’entreprise est uniquement tenue de payer à son employé son visa, son assurance médicale et son billet d’avion aller-retour tous les deux ans, bien que dans la pratique ce dernier soit souvent offert annuellement. Il convient de noter que les salaires proposés pour les postes non cadres sont actuellement réduits en raison de la concurrence de certaines nationalités prêtes à travailler pour des rémunérations moins élevées. Enfin, pour vous donner un idée plus précise de la rémunération de l’emploi à Dubaï, vous pouvez consulter les grilles salariales publiées 4. CONTRATS ET SALAIRE DE NÉGOCIATION chaque année par les principales sociétés de conseil en recrutement : Charter House Salary Guide ; Robert Half ou Cooper Fitch.

Lorsque vous venez travailler à Dubaï, vous serez confronté à un environnement international. Mais si vous parlez couramment l’anglais, vous découvrirez bientôt que cette expérience est enrichissante car vous travaillerez aux côtés non seulement des Européens, mais aussi des Libanais, des Égyptiens, des Indiens, des Philippins… D’autre part, nous assistons depuis quelques années à une « émiratisation » du travail. Le Gouvernement souhaite promouvoir l’utilisation des locaux et de nouvelles règles de l’emploi pourraient entrer en vigueur au cours des prochaines années. — Heures et congés payés Oubliez environ 35 heures et RTT à Dubaï ! Vous trouverez rapidement que les jours sont longs et denses. Il n’est pas rare de travailler 6 jours par semaine dans certaines professions ou traversent continuellement le Moyen-Orient, l’Afrique ou l’Eurasie pour des raisons professionnelles. En ce qui concerne les congés payés, si vous avez un contrat local, vous aurez le droit entre 22 et 23 jours par an, ainsi qu’une dizaine de jours fériés correspondant aux jours fériésislamiques et nationaux. Enfin, pendant le mois de Ramadan, les heures de travail sont réduitespour tous les employés des entreprises. — Sécurité d’emploi Votrepériode d’essai est habituellement de3 mois et renouvelable une fois . En ce qui concerne la notification, la durée peut être comprise entre un et trois mois. Notez que ces durées peuvent varier d’une société à l’autre. Mais attention, le droit du travail aux Émirats arabes unis protège moins les salariés qu’en France. Leslicenciements sont plus rapides et votre visa est lié à votre travail. En cas de violation de votre contrat, vous n’aurez qu’un mois pour quitter le territoire des Emirates si vous n’avez pas trouvé d’autre emploi. En savoir plus. Pour toute question concernant votre contrat de travail, période d’essai, avis, recours…, vous pouvez consulter le portail du gouvernement. Bonne recherche à tous ! 5. CONDITIONS DE TRAVAIL À DUBAÏ Merci à Marion et Sidonie pour leur aide précieuse.* La croissance économique des Émirats Arabes Unis s’accélère à partir de 2019, Gulf News Economy, 2 mai 2018

Articles similaires

Lire aussi x