Catégories

Quel travail pour un surdoué ?

Quel travail pour un surdoué ?

Le terme scanner de personnalité doué est utilisé chez certaines personnes « zappers » et peut être un problème pour trouver son chemin.

A lire également : Comment faire de la criminologie ?

Ce type de personnalité passe beaucoup de temps à accumuler de l’expérience et des compétences sans jamais vraiment approfondir quoi que ce soit.

Les scanners s’ennuient très rapidement passé l’euphorie de la nouveauté et doivent aller de l’avant, ne finissant aucune des choses qu’ils entreprennent.

A découvrir également : Comment enregistrer une facture d'achat ?

Personnalités scanners doués et accumulation

Les scanners de personnalités ont beaucoup de compétences dans beaucoup de domaines, mais ils ne sont pas experts en aucun (sauf avec l’âge peut-être).

Pour cette raison, ils sont taxés comme superficiels par les gens qu’ils rencontrent dans chaque domaine.

Les scanners de personnalités accumulent des emplois, mais n’approfondissent aucun d’entre eux.

Les scanners People multiplient les relations, mais sont intimes avec presque tout le monde.

Etc.

C’ est un « prototype » d’une personne qui ne se distingue pas du niveau 2 de la normale système d’acquisition, qui est :

1/ Découvertes/intérêts 2/ Début de l’apprentissage 3/ Approfondissement 4/ Utilisation/Expédition

La comparaison peu flatteur avec l’enfant gâté qui s’ennuie peu après avoir eu un nouveau jouet est parfois donnée…

L’ origine du scanner d’attitude de personnalité

Cette attitude se retrouve beaucoup chez les adultes doués indécelés qui ont été habitués à vivre sur leurs réalisations.

Dès qu’ils doivent passer la facilité de commencer le « travail » de tout à chacun indépendamment de leur intelligence, ils s’arrêtent pour aller de l’avant.

C’ est un problème que peu rencontrent, par exemple, des médecins qui approfondissent sérieusement plusieurs domaines (musique, arts, voyages…).

Parce qu’ils ont été habitués à approfondir et donc la méthodologie mentale d’apprentissage et de dépasser cette facilité qui apporte du don dans de nombreux domaines.

Cette est à la fois un atout, mais aussi un grand handicap : nous ne parlons plus de polyvalence, mais de dispersion permanente.

Parce que peu de projets arrivent à l’accomplissement et leur vie semble être un chantier perpétuel ou rien ne progresse et tout est construit dans tous les sens…

Quel travail à faire lorsque vous êtes un scanner de personnalité ?

Il est presque impossible de rattraper l’attitude (habitude) de zapper un scanner.

Parce que c’est souvent une attitude d’apprentissage, un fonctionnement si ancré qu’il est presque impossible de le changer.

Il serait nécessaire pour la personne de s’accomplir dans un champ et de l’approfondir…

Utilisez donc ceci comme un atout plutôt que de chercher sans cesse à corriger cette dispersion.

En tant que scanner de personnalité de qualité chez :

1/ Curiosité intellectuelle , capacité de changement et nouveauté importante 2/ Une manipulation rapide de la(esprit analytique) plupart des choses qui l’intéressent 3/ Un vaste bassin de compétences lui permettant de mettre en parallèle beaucoup de choses dans de nombreux domaines

De nombreux métiers recherchent ce type de compétences :

Trade autour des voyages par exemple — Trade autour du contact humain (social, éducation, santé) — Les métiers du web, de l’informatique et de l’ infographie — Commerce dans certaines zones où le changement est permanent — L’ artisanat des arts et de la créationentrepreneurs dans différents domaines… — Pour ceux qui peuvent où les moyens sont donnés :

Quand je pense aux scanners de personnalités, deux références viennent à l’esprit.

«  Le père de Pouchkine lui avait appris à finir ce qu’il commençait,Gurdjieff : ce sage très controversé avait dit que « si nous savons bien faire une chose, nous savons comment tout faire correctement. » et c’est ce qui lui a permis de compléter ses livres et ses collections de poèmes… une leçon à méditer surtout si l’on a des enfants dans ce cas (hérédité est génial). —

Je pense qu’en effet nous devons insister pour approfondir au moins un domaine en ne se terminant pas une fois pour toutes avec les infinitépossibilités…

Articles similaires

Lire aussi x