Catégories

Comment établir un budget prévisionnel pour votre SAS ?

Comment établir un budget prévisionnel pour votre SAS ?

L’idée de créer leur propre entreprise continue de séduire des milliers de gens chaque année. Or, ce projet s’accompagne de démarches administratives parfois lourdes.

Néanmoins, vous pouvez les alléger en choisissant de créer une Société par actions simplifiée ou SAS. En plus de simplifier les procédures de création, vous profitez d’une gestion souple.

A lire également : Avis de salariés sur employeurs : fonctionnement et impact SEO

La responsabilité des associés se limite aussi à leurs apports au capital. Cependant, pour réussir le lancement de votre activité, il convient d’établir un budget prévisionnel. Ce document vous servira de guide dans la concrétisation de votre projet. Découvrez comment l’établir.

Qu’est-ce qu’une SAS ?

La Société par actions simplifiée ou SAS est une personne morale qui obéit aux règles des entreprises commerciales. Ses associés (deux au minimum) rédigent les statuts en toute liberté. En cas de difficulté à gérer ces étapes, parfois complexes, un expert comptable pourra mettre ses compétences à votre service.

A lire aussi : Gestion du personnel : le PEG à La Poste, un outil d'épargne

Les associés peuvent donc créer une sas avec un capital dont le montant a été convenu entre eux. Ils déterminent également les conditions d’organisation de la structure. En outre, celle-ci peut exercer toutes les activités, à l’exception de celles liées à l’assurance et au débit de tabac.

Concernant le capital social de la SAS, il peut être composé d’apport en numéraires et/ou d’apports en nature. Ces derniers représentent toute participation autre que l’argent : bâtiment, biens meubles, matériel, outillage, véhicule…

Une fois le capital constitué et les statuts rédigés, vous pouvez déposer une demande d’immatriculation auprès du CFE compétent. Ce n’est qu’après cette démarche que vous pourrez obtenir un numéro siret et exercer votre activité en toute légalité.

Par ailleurs, créer une SAS présente de nombreux avantages :

  • Les associés peuvent organiser la société comme ils l’entendent. De ce fait, elle bénéficie d’une grande flexibilité au niveau du fonctionnement.

  • Toute la responsabilité des associés est limitée à leurs apports au capital. Ce qui protège le patrimoine personnel de chacun en cas de défaillance de la société.

  • La SAS profite également d’une fiscalité avantageuse. En principe, elle est soumise à l’impôt sur les sociétés. Mais vous pouvez choisir l’imposition sur le revenu si vous le souhaitez (uniquement pour les cinq premiers exercices comptables).

Qu’est-ce qu’un budget prévisionnel et pourquoi l’établir ?

Le budget prévisionnel représente la projection financière de votre projet de création d’entreprise. Il traduit tous les choix que vous comptez effectuer pour atteindre vos objectifs.

Ce document doit ainsi comporter toutes les données permettant d’étudier financièrement votre projet. Ces dernières se présentent sous forme de tableaux :

  • Un compte de résultat qui retrace les recettes et les dépenses de la SAS sur une période déterminée.

  • Un bilan qui reflète le patrimoine de la société à un instant précis (à la clôture de l’exercice).

  • Un tableau de trésorerie qui contient l’ensemble des encaissements et des décaissements prévus, servant à calculer votre solde mensuel.

  • Un plan de financement qui met en exergue les besoins financiers de la SAS et les ressources durables qu’elle possède.

Il convient d’établir un budget prévisionnel afin d’évaluer la viabilité et la rentabilité de votre future société. De plus, il s’agit d’un élément important du business plan.

Les étapes pour établir votre budget prévisionnel ?

L’établissement d’un budget prévisionnel pour la création d’une SAS se déroule en trois phases principales :

Collecter et saisir les informations utiles

Un budget prévisionnel se construit à partir de données que vous devrez rassembler. Pour sa réalisation, les informations suivantes s’avèrent essentielles :

  • votre chiffre d’affaires,

  • vos dépenses courantes, incluant notamment les salaires,

  • les investissements que vous effectuez,

  • les financements que vous obtenez,

  • les impôts et les taxes que vous devez payer…

Chaque élément que vous intégrez au budget doit être complet (montant HT, montant TTC, modalités de paiement…). Ce, dans le but d’être le plus précis possible dans l’évaluation de la rentabilité de votre projet.

Effectuer les calculs prévisionnels

Pour minimiser les erreurs et apporter plus de précision à vos prévisions, pensez à utiliser un logiciel. Cet outil permet de calculer automatiquement les données à insérer dans vos tableaux prévisionnels (bilan, compte de résultat, trésorerie, plan de financement).

De plus, certains calculs sont compliqués à effectuer et requièrent plusieurs ajustements. Un bon logiciel vous évite de tout refaire à chaque modification.

Analyser les tableaux prévisionnels

Une fois les tableaux prévisionnels complétés, vous pouvez procéder à leur analyse. Ce, afin de déterminer le taux de rentabilité de votre projet. Cette étape est la plus compliquée. Pour la réaliser correctement, il est conseillé de vous faire accompagner par un expert-comptable.

À présent, vous savez comment établir un budget prévisionnel pour la création de votre SAS. Essentiel pour le montage de votre business plan, ce document vous permet d’estimer la validité et la rentabilité de votre projet.

Articles similaires

Lire aussi x